Abel Bonnard, dans les années 30